JPLA 2.0 est la petite sœur de JPLB 2.0.

Je Parle le Bassa 2.0 (JPLB 2.0), créé en 2013 par la franco-camerounaise Stéphie-Rose Nyot Nyot et ses parents, met à disposition de son public de nombreux outils d’apprentissage de la langue Bassa du Cameroun. Le projet compte plus de 15 000 abonnés sur les réseaux sociaux. Avec une application Android, des cours en ligne et un abécédaire papier disponible dans plusieurs points de vente (Paris, Douala, Yaoundé), Je Parle Le Bassa 2.0 diversifie les supports pour s’adapter aux pratiques de tous.

En 2016 a été lancé Je parle l’Afrique 2.0 (JPLA 2.0), afin d’accroître l’apprentissage et la valorisation des langues africaines en ligne. Celui-ci est suivi par plus de 2000 personnes sur les Facebook / Instagram / Twitter.

Le nombre de langues africaines est généralement estimé à environ 2 000 pour un milliard d’habitants. On recense une cinquantaine d’entre elles parlées par plus d’un million de locuteurs. 

Stephie-Rose Nyot Nyot

Stéphie-Rose Nyot Nyot - Fondatrice Présidente

Fondatrice des projets Je parle le Bassa et Je parle l’Afrique 2.0 (plus de 15K abonnés via les réseaux sociaux) qui ont pour objectif de promouvoir l’apprentissage des langues africaines, depuis janvier 2019, Stéphie-Rose anime une chronique hebdomadaire sur RFI sur la visibilité des langues africaines au XXIe siècle. Lors de la journée de la Francophonie, le 20 mars, elle a participé à l’édition spéciale de RFI au siège de l’OIF en compagnie de la Secrétaire Générale, Madame Louise Mushikiwabo. Stéphie-Rose a fait plusieurs apparitions médiatiques notamment avec TV5Monde, Le Point Afrique, BBC, France 24, ou encore Jeune Afrique ainsi que diverses conférences en France, en Allemagne, aux États-Unis et au Cameroun.

Diplômée en communication internationale de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle a étudié et travaillé cinq ans hors de la France, notamment à Londres, Montréal et Accra.

Elle a commencé sa carrière en 2010, en communication, à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) à Accra. Elle s’est ensuite tournée vers l’enseignement à Londres pendant deux ans, avant de se consacrer à nouveau à la communication et à l’éducation et au patrimoine à l’UNESCO. Au cours des trois dernières années, elle était Digital Manager auprès de l’agence 35°Nord, agence de communication stratégique et relations presse spécialisée sur l’Afrique. Elle est actuellement chargée de projet numérique éducatif auprès de l’Institut Français à Paris et précédemment elle était consultante au département innovation à l’Agence Française de développement (AFD) à Paris. Stéphie-Rose est depuis ces dernières années identifiée comme la personne ressource en termes de plurilinguisme via les réseaux sociaux.

Les contributeurs

Momo Kankua

Momo Kankua - Contributeur langue Ewe - Togo

Momo Kankua, est un artiste slameur, animateur d’ateliers et radios, reporter pour la chaîne Les haut-parleurs et manager général de Slam Is Love. Africain d’origine togolaise, Momo est un artiste “humain utile” qui met le bien-être de l’humain au centre de ses actes et œuvres. De formation anthropologique, la valorisation des langues surtout africaines est un devoir artistique. Ainsi il met en place le festival “fafa slam parole de paix” et aussi “Expoésie NYA KPƆ KPƆ” une exposition musicale et numérique des textes imagés puisés de l’éwé sa langue maternelle.
Il a à son actif un album SoiZic sorti en 2019.
Très actif dans le slam africain, il initie en 2017 la journée Internationale du slam qui se passe tous les 29 Avril

Dr. Nafissatou Diouf - Contributrice langue Wolof - Sénégal

Journaliste ayant capitalisé près d’une quinzaine d’années d’expérience dans la presse privée puis publique, au Sénégal et en France, avec des missions dans les quatre coins du monde comme reporter: en Israël avec une grande interview avec le Président Shimon Perez, à New York pour couvrir l’Assemblée Générale des Nations Unies ou encore à Cannes pour couvrir, avec CFI et pour le compte de 75 chaînes de télévisions publiques du monde le Festival. Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures en Journalisme et d’un Doctorat de 3ème cycle en littérature française j’enseigne à l’université Virtuelle du Sénégal ( Dakar).Mon parcours professionnel m’a permis de m’investir dans la consultance pour le compte de cabinets agréés dans le média training et, au niveau international en tant qu’experte du CIJF (Comité International des Jeux de la Francophonie). Depuis 2014 j’interviens à la Faculté des Lettres du Département de Lettres Modernes de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. En 2017, j’intègre l’Université Virtuelle du Sénégal où je suis Responsable de la filière Communication digitale depuis 2017.

Nafissatou Diouf - langue wolof

Diane Chehab - Coordinatrice des contributeurs de langues - San Francisco

 

Diane Chehab est architecte de formation, avec un MBA en finance. Elle a vécu au Cameroun pendant 13 ans, et a pris des cours de Duala au Collège Lieberman.
Elle est co-auteur avec Epée Ellong, architecte camerounais, du livre « De la case à la villa, » (2014, Riveneuve Editions), paru en anglais sous le titre « The African Dwelling » (2019, McFarland). Elle a aussi publié un article : “L’autorité matriarcale chez les Duala,“ dans la revue de la conférence « Femmes, gardiennes des patrimoines,” en 2015, à Paris.
Elle a travaillé comme architecte, puis elle a été Marketing Manager pour le métro de New York, et gestionnaire de projets informatique pour la NYC Housing Authority (logements sociaux). Elle est actuellement à son compte dans la région de San Francisco où elle travaille dans le domaine de l’éducation des langues. Son blog est « Away From Africa. »

Akimanizanye Kakizi Jemima - Contributrice langue Kinyarwanda - Rwanda

A. Kakizi Jemima est une artiste visuel de Kigali, au Rwanda. Elle s’intéresse à la création d’un art qui aborde les choses que nous traversons dans la vie, en particulier les femmes, et qui change notre façon de voir le monde. Elle a remporté le prix de la meilleure artiste peintre au Rwanda en 2014 décerné par Women of Will Africa. Elle a exposé avec différents artistes sur plusieurs projets tels que I have a dream organisé par l’ambassade américaine à Kigali, Aux yeux de l’artiste organisé par le centre d’art Inganzo et l’ambassade de France, Each for Equal lors de la journée de la femme à Dar-es Salaam. Elle a également travaillé avec des organisations telles que UNICEF Rwanda, Girl Effect Rwanda (Ni Nyampinga), etc. afin d’aider les enfants et les adultes à s’exprimer par l’art dans le cadre de projets. Elle est également passionnée par l’apprentissage de nouvelles langues, A.Kakizi Jemima a travaillé comme benevole interprète. 

 

Victoire Tsamedi - Community manager - Togo

Victoire Tsamedi est une jeune  femme togolaise passionnée par la technologie et la communication digitale. Elle est également entrepreneure, promotrice de Vickycreations, et engagée pour le leadership féminin dans les domaines de l’entrepreneuriat, le social, la protection de l’environnement et le digital.
Victoire est titulaire d’une licence en Gestion Marketing Stratégie, Alumnae des programmes Amazones 3.0 et Tech startup training de l’ Ambassade des États-Unis au Togo. Community Manager de métier, elle est aussi la représentante au Togo de l’association WETECH (Women in Tech and Entrepreneurship).

Kyria Malila Lubamba - Contributrice langue Lingala - France

Kyria Malila Lubamba est une jeune congolaise née à Kinshasa en République Démocratique du Congo où elle va passer la plus grande partie de son adolescence. A la fin de ses études secondaires, elle décide de quitter la capitale congolaise pour poursuivre ses études en France. Là, elle y fera d’abord une licence en Langues étrangères appliquées à l’Université de Picardie Jules Verne, ensuite un master en Management et Commerce International à l’Université de Caen Normandie. Un parcours formidable qui l’oblige à découvrir d’autres cultures et apprendre des nouvelles langues occidentales.

Mais pendant toutes ces années Kyria à un rêve…Faire découvrir sa culture et apprendre sa langue aux autres. En 2018, elle crée une chaine Youtube « Lingala Ya Muana Congo » dédiée à l’apprentissage du Lingala. C’est en 2019 qu’elle rejoint « Je parle l’Afrique 2.0 » afin d’apporter sa pierre à l’édifice.

Paul Ekwalla - Contributeur langue Douala - Canada

Fils de pasteur, Paul Ekwalla dit Ekwal’a Ngando est né à Douala dans les années 60, En l’an 2000 il commence la pratique assidue le la méditation à travers le Qi Gong chinois et s’engage dans le mouvement de la renaissance africaine en s’initiant au ngoso (chant traditionnel du peuplement sawa au Cameroun). Sous la direction du grand maître, feu Jacques Dimouamoua Kedi ( Endal’a Miano), il s’intéresse aux aspects énergétiques du ngoso à travers le ngos’a dio qu’il traduit par cœur ardent. Plus tard, il va suivre une initiation ésotérique notamment dans la confrérie Mutibe. Parallèlement en 1984, il crée un groupe de danse (Esukul’a a Seng’a Mbomo) et essaye de mettre sur pied un courant de musico-thérapie à partir des pratiques de guérison Jengu en les dépouillant de leur caractère magique.
Aujourd’hui Paul Ekwalla dit Ewal’a Ngando vit à Val-d’Or au Québec et est président de l’association Ngond’a Sawa O Canada.

Aminata Idrissa Ténin - Contributrice langue Bambara - Mali

Aminata est une jeune femme originaire du Mali, de la ville de Ségou. Elle est pleine d’ambitions et est passionnée d’écriture, de photographie, de mode africaine, et de la gastronomie. Après son baccalauréat en série littéraire en 2017, elle part s’installer à Casablanca pour poursuivre des études en journalisme et en communication.  En 2019, elle participe au concours des jeunes slameurs de la capitale. Plus tard elle effectue un stage d’étude à MALI TRIBUNE dans le domaine de la presse écrite. Aminata est bloggeuse, suivant toujours ses études et espère un jour changer le monde avec des MOTS !    

Fermer le menu
×
×

Panier